Page  protégée    

La FNAAF vous informe des résultats de la consultation nationale "Agir Pour Mieux Manger"

La FNAAF était une nouvelle fois Partenaire de MAKE.ORG : elle a soutenu et diffusé la consultation nationale «  Agir Pour Mieux Manger » qui s’est déroulée sur deux mois.Des acteurs majeurs de la société civile comme les entreprises Système U, Danone, Bonduelle etc .. d’ autres associations, des start-up, des Médias et l’ INRA et leurs réseaux, ont permis de réunir 460 000 participants, pour 8 130 propositions et 1 260 000 votes .

A juste titre, les citoyens veulent reprendre leur part de libre arbitre, faire remonter leur mécontentement et laisser libre cours à leurs attentes pressantes, notamment pour enjoindre la grande distribution à réagir, tout  en interpellant les pouvoirs publics, l’industrie agroalimentaire, les agriculteurs et les producteurs sur les enjeux liés à l’alimentation.

L’ensemble des participants s’accordent sur 3 orientations de changements de première instance : 

  • Le développement des circuits courts, pour permettre de manger de meilleurs produits ( locaux, de saison, non transformés) ; pour réduire l’empreinte Carbonne de notre assiette ; et pour mieux rémunérer les agriculteurs et producteurs .
  • La limitation du plastique et du suremballage des produits alimentaires : les préoccupations environnementales constituent la deuxième priorité des Français, en privilégiant 2 alternatives : le développement, la vente en vrac et les consignes pour le verre .
  • La nécessité de changer les habitudes alimentaires : en privilégiant les produits de saison et locaux, en rejetant toutes formes de restrictions alimentaires parfois imposées, comme les menus végétariens dans les cantines scolaires, ou en rejetant ces principes visant à bannir la consommation de la viande.

L’éducation et la sensibilisation des plus jeunes est fortement préconisée pour faciliter leur apprentissage.

 D’autre part, l’analyse de ces résultats mettent en lumière d’autres enseignements :

  • Le prix de l’alimentation n’est pas un frein au mieux manger pour tous ;
  • Le Bio n’apparaît plus comme la seule valeur préférée du mieux manger : il est concurrencé par les produits locaux et de saison, de terroir ou de « Made in France ».
  • Le sucre, le sel, le gras et les additifs chimiques sont pointés du doigt .
  • Le souci du bien-être animal se fait sentir dans le désir d’encadrement de la pêche et de l’élevage.

Enfin les citoyens plébiscitent la lutte contre le gaspillage et réclament plus de traçabilités sur la provenance des produits et sur la composition des aliments transformés.

En octobre, MAKE.ORG réunira les acteurs de la société civile référents sur les sujets, dans le cadre d’ateliers, visant à transformer ces idées en plan d’actions concrètes.Elles seront déployées sur le territoire à l’horizon de 2022 ….. A suivre !

English EN Français FR Deutsch DE