Page  protégée    

Le duo AIDANTS - AIDÉS

Le duo AIDANTS -AIDES : ce couple indissociable constitue le socle, est aussi le Médiateur, l’interface des Pouvoirs publics, des acteurs économiques du secteur social et solidaire, de ceux liés aux différentes étapes de la prise en charge médicale, paramédicale, administrative, sociale, économique, juridique, de l’Emploi, de la Formation, pour remédier à la prise en charge de la personne en perte d’autonomie autant que pour  proposer des accompagnements complémentaires ou inédits aux AIDANTS.

Ce duo incontournable est souvent courtisé : beaucoup ont rejoint des associations pour faire valoir leurs doléances, s’impliquer, et apporter leur contribution active, qui doit mener vers le changement. Ils participent à la dynamique sociale, insufflent des idées, suscitent des dialogues, établissent des passerelles entre les différents acteurs, afin de valoriser le vivier de compétences méconnues, revendiquent la mise en place de nouvelles Certifications et Diplômes, en correspondance avec des aptitudes, des expertises, des capacités professionnelles avérées, souvent ignorées, d’un nombre élaboré d’Aidants, sous-estimés à ce jour .

Nous interpellons les Pouvoirs publics, les différents Ministères en charge, les autres acteurs et Partenaires économiques et Associatifs dont la responsabilité est engagée, et faisons valoir notre point de vue sur cet amer constat. Il est urgent de prendre conscience des manquements, des carences, des nombreux clivages autant que des cristallisations du système social et solidaire actuel, au vu et au su des besoins vitaux de tous les Territoires de France, INSULAIRES et d’ OUTRE-MER.

 Nous ajoutons qu’il est nécessaire de peaufiner certains Référentiels existants, d’en créer, de veiller à instaurer une dynamique de remise à niveaux, de vérification des connaissances périodiquement, autant que de pouvoir suggérer de nouvelles opportunités de Formations Qualifiantes ou de Spécialisations aux meilleurs éléments qui le solliciteraient. ( 14% d’entre eux sont des surdoués en la matière ) .Ces travailleurs  de l’ombre, aussi dévoués que performants, constituent des moteurs d’un Pan de l’économie solidaire et sociale . Ces mêmes principes de perfectionnements divers, devraient s’imposer naturellement aux « Accueillants familiaux », aux « Baluchonneuses », qui se fédèrent dans cette entreprise Citoyenne.

A ce titre, la **PROFESSIONNALISATION de ces Métiers d’  AIDANT FAMILIAL REFERENT,

 De CARE-MANAGER, d’ ACCUEILLANT FAMILIAL , de BALLUCHONNEUSE, de CONSEILLER TELEPHONIQUE SOCIAL de Régulation,  la mise en avant des compétences ainsi valorisées, non seulement permettraient de faciliter  l’embauche de ces experts trop souvent laissés en sommeil, mais serait aussi d’un grand secours pour leur permettre d’enseigner leurs compétences, d’ assurer la prise charge encore plus élaborée, des personnes en perte d’autonomie, dans différents secteurs d’activités de l’aide à la personne et de leurs corollaires. Nous avons là du disponible, pour faire fasse aux besoins croissants de prises en charge de manière appliquée, éclairée, plus HUMAINE. Ainsi, et enfin, ces derniers pourraient prétendre à une meilleure rémunération, d’autres pourraient aussi se voir mieux dédommagés sous l’égide de la PCH, ou encore se verraient rémunérés pour l’accomplissement de leurs tâches quotidiennes, également lorsqu’ils sont mis à contribution bénévolement par le secteur de l’aide à la personne, pour assurer le travail délégué au personnel salarié devenu défaillant, souvent absent, et assez peu remplacé.

C’est la double peine des AIDANTS 

Rappelons que leur travail extraordinaire, leur mission citoyenne indispensable, dans l’intérêt général, génèrent des richesses nationales, allègent les finances publiques de l’état chiffrées à hauteur de 12 à 16 milliards d’euros d’économies.

(chiffres évalués, communiqués par la Commission des Affaires Sociales du SENAT ).

Ces dispositions en matière de Formation, devraient aussi s’appliquer aux personnels des Prestataires de Services d’Aide à la personne, avec lesquels la FNAAF souhaite pouvoir établir des Passerelles de collaborations possibles, génératrices d’emplois, notamment pour répondre à des notions de remplacements d’AIDANTS FAMILIAUX, ou bien pour donner suite favorable à des demandes de services spécifiques qui sortent du champ habituel de la prise en charge des AIDES. De son côté, la FNAAF, en lien avec les Collectivités Territoriales établit aussi son travail d’accompagnement à la formation de l’accueillant familial et lui propose un MANDAT de GESTION facultatif, qui le décharge de toutes les lourdeurs administratives et comptables, intrinsèques à ce métier.

Les AIDANTS FAMILIAUX trouvent aussi du soutien et de* l’ACCOMPAGNEMENT SOCIAL auprès de la *FNAAF, notamment lorsqu’eux -mêmes, peuvent se trouver en situation de fragilités extrêmes, ou bien lorsqu’ils perdent pied, d’abord par l’usure, souvent d’avoir trop donné jusqu’à l’abnégation, ou bien pour des raisons de santé, ou lorsque que leur *Protégé décède.

Cette perspective de collaboration active Mutualisée, devrait également favoriser la mise en place de facilitées de remplacements, nécessaires pour les AIDANTS FAMILIAUX parfois en grande difficultés, exposés souvent au Surmenage, en raison de la charge mentale et des nombreuses gestions qui leur incombent, ou au Burn-out. Ils doivent aussi résister au Stress et tensions multiples qui les assaillent. Parfois, certains trépassent prématurément d’épuisement au travail, au long des journées interminables de 13H à 24H, auprès de leur Aidé ! Nul n’est sensé l’ignorer : ne rien faire, voudrait dire cautionner et  serait passible de sanctions pénales.

D’autres sont autant en DANGER, lorsqu’ils doivent gérer des NUITS ACTIVES, sans repos hebdomadaires envisageables, faute de ne pouvoir compter sur un remplacement !

L’ensemble d’entre eux souhaitent tout simplement et légitimement faire valoir leur DROIT AU CONGES, au REPIT, à la liberté de choix d’une RECONVERSION professionnelle, de prendre de nouvelles ORIENTATIONS et d’opter pour des nouvelles perspectives de VIE et surtout de bénéficier d’une reconnaissance de leur «  STATUT », d’une considération inclusive, dans notre société en pleine mutation.

Il est impératif de prendre conscience du décalage ou des insuffisances du système de formation actuel, qui affecte une trop grande majorité de services d’aide à la personne pas assez préparés, pour être en capacité de pouvoir répondre avec efficience aux besoins cruciaux de terrain, à savoir la prise en charge des personnes en perte d’autonomie, notamment les plus fragiles d’entre elles : les accidentés de la route atteints de troubles moteurs, de troubles Neuropathiques ; les Polyhandicapés ; maladies Neurologiques Invalidantes ; Cardiopathies ; L’ Asthme chronique et Sévère ; Diabètes Chroniques ou Insulinodépendants ; malades présentant les symptômes de la Sclérose en plaque ; les Epileptiques, les maladies rares ; les Autistes ; Trachéotomisés ; Myélopathie etc ..

A cet effet, la création d’écoles de l’ AIDANCE Territoriales Régionales, à tronc commun, devraient être créées : AIDANTS REFERENTS EXPERTS ; Pairs-Aidances ; AIDES SOIGNANTS ; CARE-MANAGERS; ACCOMPAGNATEURS et ASSISTANTS pour personne à mobilité réduite ; ACCOMPAGNATEUR SOCIAL des AIDANTS, des AIDES ; CONSEILLER Téléphonique social ; etc … ceci favoriserait l’émergence de ces *développements et *adaptations attendues.

Il faut obligatoirement et parallèlement prévoir la construction de nouvelles infrastructures d’accueil pour ces personnes en difficultés, en* alternance avec les autres prises en charge plus conventionnelles, en lien avec le maintien à domicile ou bien en relais avec le secteur Hospitalier. *L’EXTERNALISATION des prises en charges est la solution la plus adaptée, la plus adéquate, pour les AIDANTS qui s’occupent de cas LOURDS, notamment pour pouvoir bénéficier des plages de répits indispensables pour leur bien-être, autant que pour assurer la sécurité de la prise en charge de la personne dépendante.

Ce droit est stipulé par la loi : il  peut être accordé sur une période pouvant aller jusqu’à  90 jours / an .

La FNAAF interpelle, fédère, noue les dialogues nécessaires à la mise en place des process vitaux pour changer la donne et mettre en mouvement, ces forces vives du secteur solidaire et social, in extenso sur le Plan EUROPEEN, en tant que MEMBRE Adhérent à EUROCARERS.  Les AIDANTS/SOIGNANTS vont pouvoir OFFICIELLEMENT valoriser leurs connaissances, les compléter et auront toujours une grande valeur ajoutée, très recherchée sur le marché de l’emploi .  Notons que les AIDANTS RÉSILIENTS hyperactifs et doués, sont dotés de projets de CREATIONS d’ ENTREPRISES, génératrice d’ EMPLOIS .

Il faudra les AIDER pour en faciliter l’aboutissement, mettre en place des mesures d’accompagnements et fiscales favorisantes.

Leur expérience précieuse de terrain, leurs connaissances variées affinées, éveillent les consciences, suscitent des vocations, participent aux développements économiques variés. Ce sont souvent des Référents Experts, des Care-Managers dans l’âme, des Objecteurs de conscience avant-gardistes.

  Ils viennent en soutien et font vivre un secteur économique florissant, en pleine mutation, en expansion :  les offres de services des Prestataires d’aide à la personne se développent et se pressent pour mettre à leur disposition une certaine aide visant à faciliter la prise en charge de leur travail, de leurs difficultés au quotidien ou sur des périodes séquentielles. Cependant, il est à déplorer le manque de compétences suffisantes ou non conformes aux attentes, aux besoins, le turn-over intempestif des intervenants, parfois de nationalités différentes, ne maîtrisant pas la langue française, qui entravent le maintien de collaborations au long court. Certains AIDANTS décident de se passer de ces services jugés médiocres, bâclés et anti-productifs. Aussi, ils se supplantent à de nombreux postes : celui des auxiliaires de vie, des aides-soignantes, des infirmiers pour les soins de nursing etc …: ils sont parfaitement AUTONOMES !.

Parfois, le plus souvent, les AIDANTS se soutiennent entre eux et proposent de se remplacer. Rappelons que dans d’autres cas, assez régulièrement, ils doivent se supplanter encore bénévolement aux salariés absents et non remplacés, proposés par les Prestataires de Services, qui deviennent alors défaillants, face à leurs obligations contractuelles fallacieuses, celle d’un remplacement soi-disant assuré dans les 2 Heures…la pénurie ou la non conformité du personnel dédié, ne permet pas de répondre favorablement.

Il est urgent de restructurer, de moraliser, de redessiner les contours de tout ce système de prise en charge trop souvent déficient, avec l’ensemble des acteurs du secteur solidaire et social.

Fort heureusement, dans certains cas, le BALLUCHONNAGE peut apporter aussi une aide appréciable, ou encore un certain nombre de nouvelles structures se font connaître : elles mettent en avant et préconisent une prise en charge plus Humaine, avec un personnel qualifié, bien expérimenté. Il faut encourager ce genre de créations.

Par ailleurs, sous l’égide des RÉGIONS, la future création d’une Cellule de régulation des prises en charges mutualisées avec les différents acteurs, au travers de PLATES-FORMES RÉGIONALES d’appels, dotées d’un numéro vert, pilotées par des AIDANTS/SOIGNANTS, permettrait de gérer au mieux et de répondre aux différents besoins .

Un OBSERVATOIRE REGIONAL devrait pouvoir orienter les Politiques Territoriales, en lien avec les principaux acteurs, y compris ASSOCIATIFS.

Donnons un autre sens à la notion de « SECOURS » & « d’ASSISTANCE »: affichons les COMPETENCES  et COLLABORATIONS pluridisciplinaires, multisectorielles souhaitables, à la fois chez certains intervenants et entre les différents acteurs du secteur solidaire et social .

REJOIGNEZ-NOUS, CONJUGUONS NOS TALENTS, BATISSONS des Stratégies SOLIDAIRES et SOCIALES INNOVANTES, dans L’ INTERET GENERAL.   ANTICIPONS !

Et vous, que proposez-vous, que prévoyez-vous de faire, également pour vous plus tard, pour améliorer la situation, apporter du confort aux AIDANTS, acteurs sociaux interactifs et INCONTOURNABLES ?.  

AIDANTS, FORCES VIVES DE LA NATION & POUVOIRS PUBLICS  & PARTENAIRES DIVERS : AGISSONS solidairement !

Prochainement, des FOCUS seront mis en exergue pour la mise en valeur des meilleures initiatives sélectionnées.    

DONNEZ le meilleur de vous même : nous sommes tous des AIDANTS en DEVENIR …..

English EN Français FR Deutsch DE