Page  protégée    

LES AIDANTS SALARIES qui s’occupent d’un proche en perte d’autonomie, bientôt indemnisés.

LES AIDANTS SALARIES qui s’occupent d’un proche en perte d’autonomie, bientôt indemnisés.

EUROPE 1  à fait écho de cette nouvelle prochaine mesure, le 1er octobre dernier, dans son journal de 8H : Olivier SAMAIN développe les principaux enjeux .

Extrait de l’ interview FNAAF.

Please accept preferences, statistics, marketing cookies to watch this video.

LES AIDANTS SALARIES qui s’occupent d’un proche en perte d’autonomie, qu’ils soient séniors, malades ou présentant un ou des Polyhandicaps, peuvent faire valoir leur droit au Congés prévu dans le cadre de la loi : il est non indemnisé.

Le Ministère des Solidarités et de la Santé, Madame Agnès BUZYN assure qu’ils seront bientôt dédommagés pour s’occuper de leur proche, à partir de l’automne 2020.  En effet, L’article 45 du PLFSS 2020 ouvre droit à une allocation journalière au montant déterminé par un prochain décret, qui pourrait être aligné sur l’allocation journalière de présence parentale.

Cette nouvelle mesure s’appliquera au plus durant 3 mois, à hauteur de 43 euros à 52 euros par jour au regard de la situation familiale, selon que la personne est en couple ou isolée.

C’est un autre effort engagé, qui répond favorablement aux valeurs, aux attentes et démarches entreprises par la FNAAF depuis des années : nous avions  et continuons de revendiquer la création d’un Statut d’Aidant et de droits afférents , que nous avons rappelé encore, courant premier semestre 2018, lors de l’audience qui s’est tenue, sur l’initiative et en présence de mesdames Brigitte PATIN, de Maryse MONTANGON avec la Sénatrice madame FLORENCE LASSARADE, membre éminente de la Commission des Affaires Sociales du SENAT.

Nous lui avons fait part de nos vifs remerciements pour son précieux concours, qui a permis de porté l’élaboration de la  proposition de Lois  N°565 en septembre 2018.   

Comments are closed
English EN Français FR Deutsch DE