Lettre D’EDGARD : qui suis-je ?

LES RÉSILIENTS AIDANTS / AIDÉS nous inspirent : leurs expertises, leurs compétences, leurs polyvalences et leurs talents.

Je me présente, mon surnom est Corona virus, mais mon vrai nom est Covid 19, je vous expliquerai à la fin de mon propos, pourquoi je porte ce nom-là.
Je suis né en Chine, je ne sais pas trop comment, je le saurai plus tard. J’ai commencé à imposer mon autorité dans mon pays d’origine.
Pour tout vous dire, je suis destiné à prouver à l’humain, qui se croyait l’être vivant le plus intelligent de la planète, qu’il s’était trompé, qu’il avait fait fausse route pour tracer sa vie.
A moi seul, j’ai prouvé que l’Europe n’existait pas, Bruxelles n’a pas réagi à mes attaques, seuls les états se sont affolés. J’ai prouvé aussi que le Royaume-Uni n’avait pas de frontières, je suis arrivé là-bas sans encombre.
Je suis en France pour mettre les pendules à l’heure.
A moi seul j’ai fait arrêter les ventilateurs à paroles que sont Marlène Schiappa et Aurore Bergé, je ferai autant de dégâts chez les femmes que chez les hommes, chez les riches, que chez les pauvres.
A moi seul, je fais fermer les lieux de cultes, de toutes les religions, je fais mettre du gel hydro alcoolique sur les mains sans distinctions raciales ou religieuses.
A moi seul, je fais mettre les professionnels de santé et d’autres corps de métiers de premières lignes à l’honneur, alors qu’auparavant, parfois ils étaient ignorés, décriés, méprisés ou encore plus inquiétant, certains professionnels pouvaient être amenés à les tabassaient, les gazaient, les éborgnaient. Attention…
A moi seul, j’aide à soutenir les agriculteurs, les routiers, pris auparavant pour des moins que rien.
A moi seul, je règle le problème des retraites, en soumettant les insoumis, mettant fin aux débats interminables, je m’attaque plus particulièrement aux plus anciens.
A moi seul, je mets fin au réchauffement climatique, les avions ne volent plus, les voitures ne sortent plus, je suis plus fort que le Forum de Davos qui réunit 1500 jets privés, sans résultat.
A moi seul, je fais fermer les écoles, pour que les familles profitent de leurs jeunes enfants.
A moi seul, je veux prouver qu’une poignée de députés suffit pour tenter de régler les problèmes.
A moi seul, j’ai fait baisser, d’un coup de baguette magique le cours du pétrole, quand je reviendrai, je m’occuperai des taxes sur les carburants.
A moi seul, j’ai fait perdre plusieurs milliards aux plus riches, la bourse s’étant écroulée, l’argent n’étant pas fictif.
A moi seul, j’ai prouvé que les médicaments n’étaient plus fabriqués en France, mais dans mon pays de naissance.
A moi seul, pourtant invisible, j’ai fait débloquer par l’état 45 milliards en quelques instants, alors que les gilets jaunes ont lutté plus d’un an pour obtenir, soi-disant 17 milliards.
A moi seul, j’ai réussi à retisser des liens entre les individus, qui s’appellent comme à l’occasion des vœux.
J’allais oublier, j’ai des complices qui ne manquent pas d’aplomb, l’ancien Président et l’actuel gouvernement, je leur ai facilité la tâche pour le prélèvement à la source, pendant que les états continuent à brasser des milliards pour endiguer la Pandémie et soutenir l’économie….  en échange plus de 15 000 lits d’hôpitaux ont été fermés, pour que mon action soit plus efficace.
Je vais vous expliquer pourquoi je m’appelle Covid 19 : les lettres C, O, V, I D, se retrouvent dans les mots civilisation, over the world, vaccination, le D indiquant départ et 19 la numérotation attribuée pour mon année de naissance.
En résumé, je suis l’élément déclencheur et perturbateur, l’ovni microscopique que vous côtoyez depuis 2019, qui a impulsé l’ère de nouvelles organisations, qui chamboule les structures des civilisations à l’international…. autant que vous aurez pu remarquer et comprenez pourquoi, les gens communiquent différemment, s’appellent les plus souvent comme à l’occasion de la présentation des vœux.
J’espère que cette fois l’être humain a bien compris, que l’infiniment petit régit l’infiniment grand sur notre planète, qu’il faut être vigilant, se méfier des mutations en tous genres : elles risquent de vous prendre de court, si vous n’anticiper pas les stratégies, qui pourraient venir à bout de mon insatiable besoin de réplication, avant d’envisager mon éventuelle extinction, de fin stratège aux mille facettes dont vous n’avez de cesse de répéter le nom.
L’avenir de l’humanité est entre vos mains.
  Page  protégée